En partenariat avec CSA, le Crédit Foncier lance un baromètre inédit sur le moral des professionnels de l’immobilier

PARIS, 07-1-2015 — /EuropaWire/ — Réalisé avec l’institut de sondage CSA, ce nouveau baromètre* du Crédit Foncier est dédié au moral des professionnels de l’immobilier. Il mesure leur perception du marché du logement au cours des quatre derniers mois (fin 2014) et leurs anticipations pour les douze prochains mois (2015). Grâce à ses nombreuses activités, le Crédit Foncier est en effet très présent auprès de l’ensemble des professionnels de l’immobilier.

Bilan des 4 derniers mois : des objectifs commerciaux globalement atteints pour 58 % d’entre eux

Fin 2014, selon les professionnels de l’immobilier, 47 % de leurs clients étaient pessimistes et 29 % attentistes quant à la concrétisation de leur projet immobilier.
Six professionnels sur dix (61 %) considèrent que le marché s’est détérioré au cours des quatre derniers mois (fin 2014) et trois sur dix (29 %) qu’il est resté stable.
Dans ce contexte, 58 % des professionnels de l’immobilier déclarent néanmoins avoir globalement atteint leur objectif commercial (18 % presque atteint, 30 % atteint et 10 % dépassé).

En 2015, les professionnels de l’immobilier anticipent une baisse des prix dans l’ancien et une stabilité dans le neuf

Logement neuf en 2015 : 57 % des professionnels de l’immobilier anticipent une stabilité des prix, lorsque 28 % pronostiquent une baisse (la moitié d’entre eux considèrent que cette baisse de prix sera comprise entre 2 et 5 %). Par ailleurs, le nombre de transactions devrait rester stable (pour 40 %) ou baisser (pour 39 %).
Logement ancien en 2015 : 52 % des professionnels de l’immobilier anticipent une baisse des prix. Elle pourrait être significative : parmi ceux qui anticipent une baisse, 47 % pensent qu’elle sera comprise entre 2 et 5 % et 40 % qu’elle ira au-delà de 5 %. Le nombre de transactions devrait rester stable (pour 48 %) ou baisser (30 %).

Deux tiers des professionnels de l’immobilier sont pessimistes et un tiers optimistes pour 2015

Dans ce contexte, la profession immobilière se répartit entre deux tiers d’opérateurs pessimistes (49 % plutôt pessimistes et 15 % très pessimistes) et un tiers d’optimistes (33 % plutôt optimistes et 2 % très optimistes) sur l’avenir du marché du logement.
Ce moral en berne affecte davantage les professionnels du nord-est (73 % sont pessimistes) que leurs collègues du sud-ouest (40 % d’optimistes). Il est également variable selon les métiers exercés : les plus optimistes sont les constructeurs de maisons individuelles (40 %) lorsque les lotisseurs et promoteurs sont 70 % à être pessimistes.
Le contexte économique (96 %) et l’évolution du pouvoir d’achat des ménages (79 %) nourrissent le pessimisme des professionnels de l’immobilier. A l’inverse, le niveau bas des taux d’intérêt (80 %), l’évolution des prix (58 %) et les dispositifs de soutien à l’achat (58 %) expliquent qu’un tiers des professionnels soient optimistes.

Rendez-vous le 4 février prochain : lors de sa conférence de presse annuelle, le Crédit Foncier délivrera l’ensemble de ses prévisions pour le marché immobilier en 2015.

* Enquête réalisée du lundi 17 au mardi 25 novembre 2014, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 402 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, commercialisateurs, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine). Ce baromètre sera réalisé tous les quatre mois. La prochaine vague est prévue en mai 2015.

En savoir plus

 

Comments are closed.