Arkema, le CEA et Arjowiggins Creative Papers créent la première initiative européenne pour favoriser l’innovation collaborative dans le domaine de l’électronique imprimée

Arkema, acteur majeur de la chimie mondiale, le CEA, organisme public de recherche dans l’énergie et l’innovation technologique, et Arjowiggins Creative Papers, leader mondial du papier technique, créent la première initiative européenne pour favoriser l’innovation collaborative dans le domaine de l’électronique imprimée.

PARIS, 21-10-2014 — /EuropaWire/ — Arkema dispose d’une gamme de matériaux dédiés à l’électronique imprimée, notamment grâce à sa filiale Piezotech. Cette gamme unique d’encres électroactives permet de répondre aux divers besoins de l’industrie des actionneurs et des capteurs. En complément, Arjowiggins Creative Papers a développé une technologie unique de substrats à base de papier pour l’électronique organique. En support, le CEA dispose d’outils de design et de la plate-forme de recherche technologique et de prototypage PICTIC pour valider et développer les technologies d’impression grande surface dans le domaine de l’électronique bas coût et flexible.

L’Initiative Open Innovation for Sensors and Actuators (OIS&A) s’appuie sur ce partenariat unique alliant les compétences de ces trois acteurs sur les substrats, les matériaux et les technologies d’intégration et de design, en vue d’offrir un écosystème complet à des utilisateurs finaux souhaitant démontrer de nouvelles applications et développer de nouveaux produits dans l’électronique imprimée. Des composants et systèmes originaux peuvent être conçus et démontrés rapidement en capitalisant sur l’infrastructure et le savoir-faire des partenaires et en mutualisant les coûts de R&D.

« Arkema développe des matériaux haute performance à forte valeur ajoutée, et notre collaboration avec le CEA dans le domaine de l’électronique organique imprimée répond à cet enjeu » souligne Ian Cayrefourq, Directeur des technologies émergentes au sein d’Arkema. « Nous lançons cette initiative avec le CEA et Arjowiggins Creative Papers afin, dans un premier temps, d’élargir le champ d’applications de nos matériaux polymères piézoélectriques, pyroélectriques et électroactifs dérivés du PVDF développés par notre filiale Piezotech. »

Pour Florence Lambert, directrice de l’institut Liten au CEA : « L’électronique imprimée est une filière en émergence sur des applications de ruptures et des marchés en cours de structuration, ce qui est à la fois un atout et une difficulté. La plate-forme PICTIC constitue un réel atout compétitif pour les industriels souhaitant se développer dans le secteur très dynamique de l’électronique imprimée. C’est une infrastructure de premier rang en Europe, mise à disposition d’industriels dans le cadre de contrats de collaboration de recherche entièrement modulables. L’objectif de cette initiative est donc de faciliter la maturation des procédés et leur transfert industriel, de démontrer de nouvelles applications et d’accélérer le développement de produits.»

Pour Gaël Depres, Exploratory & Partnership Manager d’Arjowiggins Creative Papers : « Le substrat papier PowerCoat© nous semblait particulièrement adapté à l’électronique imprimée. Grâce à notre collaboration de recherche avec le CEA nous avons pu valider la compatibilité de ce substrat avec les procédés de l’électronique imprimée, étape indispensable pour le développement de ce produit innovant. Notre objectif est que PowerCoat© devienne un substrat de référence pour l’électronique imprimée sur papier. »

###

(c) P.Avavian / CEA

(c) P.Avavian / CEA

Comments are closed.